En 1892, Léon Galichet, historien amateur, explore les souterrains du château

Retranscription de l'exploration des égoûts et souterrains du château de Maisons-Laffitte, sur le plan joint au livre de 400 pages "Histoire de Maisons-Laffitte depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours" écit à la fin du XIXème siècle par l'historien amateur Léon Galichet.
Page de garde de l'histoire de Maisons-Laffitte publié en 1982 par Léon Galichet
Extrait de l'exploration des souterrains du château de Maisons-Laffitte publié en 1982 par Léon Galichet

Léon Galichet nous conte ses pérégrinations

Tout d'abord, exploration des égouts, puis découverte d'une trappe ... 

Extrait de l'exploration des souterrains du château de Maisons-Laffitte publié en 1982 par Léon Galichet

Une excavation spacieuse sous le château ...

Extrait de l'exploration des souterrains du château de Maisons-Laffitte publié en 1982 par Léon Galichet

Une galerie de 4 mètres de large et 5 mètres de haut !!

 

Extrait de l'exploration des souterrains du château de Maisons-Laffitte publié en 1982 par Léon Galichet

Extraits de l'édition originale éditée par Ch. Lépice, 8-10 rue des Côtes à Maisons-Laffitte.

Cet imprimeur-éditeur publiait aussi "La Gazette de Maisons-Laffitte"

 

Fuite du Comte d'Artois par les souterrains du château de Maisons-Laffitte publié en 1982 par Léon Galichet

Page 173: La fuite du Comte d'Artois et de sa suite par les souterrains le  21 juin 1791, selon Léon Galichet.

Le comte d'Artois, frère de Louis XVI et futur Charles X (règne de 1825 à 1830) était le propriétaire du château et du domaine de Maisons.

En 1971 par le Dr Duprès, maire de Maisons-Laffitte, explorera ces souterrains 

Ayant reçu en donation du Roi le Château-Neuf de Saint Germain, aujourd'hui détruit (vendu comme matériaux de construction pendant la révolution), il avait le projet de réunir ses deux châteaux par un immense parc intérieur s'étendant  de la forêt de Saint Germain à la Seine. Dans ce but il avait acheté la terre de Carrières (Le Mesnil-le-Roi) et le fief de Belloy.

Le livre de Léon Galichet est réédité, mais j'ignore si la feuille glissée dans l'édition originale (plan des souterrains, gravure du château et plan du parc selon Mansart) est indexée à cette réédition.

Couverture de l'édition originale "Le Chateau de Maisons" Par Jean Stern, édité par Calman-Lévy en 1934

La fuite du comte d'Artois par les souterrains du château de Maisons-laffitte est contestée par Jean Stern, qui affirme que celui-ci aurait donné le signal de l'émigration en s'enfuyant de Versailles pour Bruxelles le 17 juillet 1789.

Cette version est historique. Celle de Léon Galichet, plus rocambolesque, semble sortir de son imagination.

Ces souterrains, pour la pluspart effondrés, sont probablement des vestiges des anciens domaines de Maisons à l'époque médiévale.

Outre le plan des souterrains, figuraient sur la grande planche glissée dans l'ouvrage de Léon Galichet, une gravure du château et un plan du parc avant son lotissement.

Vous pouvez aussi consulter l'ouvrage "Le Château de Maisons" par Henri Nicolle édité en 1858 sur le site de la BNF

souterrain du chateau de maisons-laffitte

Souterrain du château de Maisons-Laffitte menant du château à la vieille église, débouchant dans les douves et utilisé pour l'approvisionnement du château, notamment des cuisines.

Entrée du souterrain entre le château de Maisons-Laffitte et la vieille église

Entrée, côté douves, du souterrain menant du château de maisons-Laffitte à la vieille église

Souterrain de la vieille église a château de Maisons-Laffitte

Entrée du souterrain, côté vielle église

vieille église de Maisons-Laffitte

La Vieille Eglise de Maisons-Laffitte où ont prié les plus grands comme Louis XIV

La Vieilee Eglise de Maisons-Laffitte